Skip to main content

resolve metadata

[Plomberie profonde] Résout et retourne les paires de métadonnées clé-valeur d’un fichier source de requête.

GitHub CodeQL est concédé sous licence par utilisateur lors de l’installation. Vous pouvez utiliser CodeQL uniquement pour certaines tâches soumises aux restrictions de licence. Pour plus d’informations, consultez « À propos de CodeQL CLI ».

Si vous disposez d’une licence GitHub Advanced Security, vous pouvez utiliser CodeQL pour l’analyse automatisée, l’intégration continue et la livraison continue. Pour plus d’informations, consultez « À propos de GitHub Advanced Security ».

Ce contenu décrit la version la plus récente de CodeQL CLI. Pour plus d’informations sur cette version, consultez https://github.com/github/codeql-cli-binaries/releases.

Pour voir les détails des options disponibles pour cette commande dans une version antérieure, exécutez la commande avec l’option --help dans votre terminal.

Synopsis

Shell
codeql resolve metadata <options>... -- <file>

Description

[Plomberie profonde] Résout et retourne les paires de métadonnées clé-valeur d’un fichier source de requête.

Options principales

<file>

[Obligatoire] Fichier source de requête à partir duquel extraire les métadonnées.

--format=<fmt>

Cette option est ignorée par souci de compatibilité à venir. Passez json ici pour être sûr d’obtenir le format de sortie JSON actuel, même dans une version ultérieure.

Options courantes

-h, --help

Affiche ce texte d’aide.

-J=<opt>

[Avancé] Donne une option à l’environnement JVM exécutant la commande.

(Attention, les options contenant des espaces ne sont pas gérées correctement.)

-v, --verbose

Augmente de façon incrémentielle le nombre de messages de progression affichés.

-q, --quiet

Diminue de façon incrémentielle le nombre de messages de progression affichés.

--verbosity=<level>

[Avancé] Définit explicitement le niveau de détail sur errors, warnings, progress, progress+, progress++ ou progress+++. Remplace -v et -q.

--logdir=<dir>

[Avancé] Écrit des journaux détaillés dans un ou plusieurs fichiers du répertoire donné, avec des noms générés qui incluent des horodatages et le nom de la sous-commande en cours d’exécution.

(Pour écrire un fichier journal avec un nom sur lequel vous avez un contrôle total, donnez plutôt --log-to-stderr et redirigez stderr comme vous le souhaitez.)